Copie De la Lettre du Roi écrite à M. l'Evêque de Dijon.

Livre ancien

160 €

Description

In-8, broché, tel que paru, attaché par un cordon d'origine, 6 pp., Dijon, Frantin, 1775

Commentaire

Cette publication livre un important témoignage de la guerre des farines contre Turgot.

Louis XVI affirme que : Cette sédition "n'est point occasionnée par la rareté occasionnelle des blés [...] elle n'est pas non plus produite par l'excès de la misère" ; d'autant plus que le roi a distribué des secours qui "ont diminué la chèreté pour les Pauvres en leur fournissant les moyens de gagner des salaires et d'atteindre le prix du pain."

Au nom de l'exécutif, qui n'est pas dupe, le roi déclare : "Le brigandage a été excité par des hommes étrangers aux paroisses qu'ils venaient dévaster : tantôt ces hommes pervers, uniquement occupés d'émouvoir les esprits, ne voulaient pas, même pour leur compte, des blés dont ils occasionnaient le pillage ; tantôt ils les enlevaient à leur profit, sans doute pour les revendre un jour et satisfaire ainsi leur avidité [...] Il semble que le but de ce complot abominable ait été de produire une véritable famine dans les provinces qui environnent Paris pour porter les Peuples, par le besoin et le désespoir, aux derniers excès."

Cette adresse aux curés n'est pas seulement un texte de circonstance comme un autre, c'est un témoignage du contraste entre la lucidité de Louis XVI sur l'éternelle spéculation sur les grains, les farines et les pains, et la faiblesse qui a mis fin quelques mois plus tard au ministère de Turgot avec les suites que l'on sait.
Référence librairie 580

LOUIS XVI

LOUIS XVI

23 août 1754 (Versailles) - 21 janvier 1793 (Paris).

Souhaitez-vous en savoir plus ?

Autres références de la collection 1774-1786

[Affiche] Lettres Patentes du Roi, Concernant les Manufactures. Données à Marli le cinq Mai mil sept cent soixante-dix-neuf.

[Affiche] Lettres Patentes du Roi, Concernant les Manufactures. Données à …

380 €

Consulter
Arrest du Conseil d’État du Roi, Concernant le droit de Marc-d’or à payer pour les Offices d’Exempts & Receveurs des amendes des Capitaineries des Chasses.

Arrest du Conseil d’État du Roi, Concernant le droit de …

20 €

Consulter
Arrest du Conseil d'État du Roi, et lettres-patentes sur icelui, Qui ordonnent que les pièces de sis sous, douze sous & vingt-quatre sous, ne pourront entrer dans les paiemens que pour appoint & en Espèces découvertes.

Arrest du Conseil d'État du Roi, et lettres-patentes sur icelui, …

70 €

Consulter
Arrest du Conseil d'État du Roi, Par lequel Sa Majesté autorise la Délibération prise le 3 février 1776 par les États de Languedoc, d'emprunter au denier Vingt-cinq les sommes nécessaires au remboursement de ce qui reste dû des Emprunts au denier Vingt, faits par cette Province pour le compte du Roi

Arrest du Conseil d'État du Roi, Par lequel Sa Majesté …

120 €

Consulter
Arrest du Conseil d'État du Roi, Portant que les droits sur les Suifs, ci-devant attribués aux Officiers-planchéeurs & Gardes-nuit, Vingtièmes de l'Hôpital, & Sous pour livres d'iceux, demeureront éteints & supprimés.

Arrest du Conseil d'État du Roi, Portant que les droits …

90 €

Consulter