Recueil en deux volumes « Pièces sur la Révolution »

Livre ancien

8,500 €

Description

In-8, pleine basane de l'époque, dos à nerfs orné avec motifs à l'oiseau dans les caissons, pièces de titre et de numérotation en maroquin, coiffes supérieures élimées, mors légèrement fendus sur les deux volumes, Ex-libris gravé signé Henry André attestant la propriété de Jean Allemes qui reprend la devise : "Non amota sed attenta cedant arma togae", 1787-1791.

Commentaire

Dans le premier volume :
• Discours prononcés à l'Assemblée des Notables, Tenus à Versailles le 22 février 1787
• Première lettre à monsieur de La Cretelle sur la Convocation des États-Généraux, 1788
• Libre aveu d'un citoyen sur les questions qui se sont élevées depuis la nouvelle convocation des États-Généraux. Sur les droits respectifs de la Noblesse, du Clergé, des Parlemens & du Tiers-État, & sur les principaux objets qui doivent être statués en faveur du Peuple, Dédié aux représentans de la Nation, 1789
• Les États-Généraux convoqués par Louis XVI
• Suite de l'écrit intitulé : les États-Généraux convoqués par Louis XVI
• IIe suite de l'écrit intitulé : les États-Généraux convoqués par Louis XVI
• La Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen, mise à la portée de tout le monde, & comparée avec les vrais principes de toute Société, par M. Charles Morel, 1790
• Livre Rouge, 1790
• Addition au Livre Rouge, ou Démonstration de la vérité de ce qui a été dit dans l'Avertissement imprimé en tête au Dépouillement de ce Livre...
• Mémoire présenté au Conseil de la guerre, Au sujet des Places fortes qui doivent être démolies ou abandonnées ou Examen de cette question, 1789
• Rapport du ministre de la guerre fait à l'Assemblée nationale, 1791
• La Constitution française, Présentée au Roi par l'Assemblée nationale, 1791
• Rapport fait à l'Assemblé nationale, au nom du Comité militaire par M. Carnot le jeune, Relatif à la dénonciation faite par un Membre de l'Assemblée nationale, de la non-exécution de la loi d'amnistie du 14 septembre 1791, envers quatre soldats du cinquante-huitième Régiment d'infanterie, détenus à Blois, 1791
• Rapport fait à l'Assemblée nationale, au nom du Comité militaire, sur l'emplacement définitif des brigades de la gendarmerie nationale, la résidence des officiers, leur rang, leur service etc., par M. Carnot le jeune
• Rapport fait à l'Assemblée nationale, au nom des Comités de l'ordinaire des finances et militaire, sur les créances, les arriérés du département de la guerre pour l'année 1790, par M. Carnot le jeune
• Rapport sur la création d'un Corps d'Artillerie à cheval, fait à l'Assemblée nationale, au nom du Comité militaire par M. Lacombe-S.-Michel, 1792
• Tarif pour l'intérêt des assignats

Dans le second volume :
• Liste des députés à la nouvelle législature contenant leurs noms et qualités, leur caractère et leurs principes avec des anecdotes relatives, 1791
• Essai sur les pribilèges
• Quelques mots à la Noblesse et au Tiers-État
• Un bon François de l'ordre des patriciens aux bon François de l'ordre des plébéiens
• Discours d'un curé, maire
• Les patriotes des provinces Françoises-Belgiques, Aux auteurs des considérations sur les droits et les intérêts de l'Artois, du Réveil de l'Artois, et de la Lettre des Commettans de la Flandre et du Cambrésis
• Requête des Femmes, pour leur admission aux États-Généraux ; à Messieurs, composants l'Assemblée des Notables
• La Ressource de l'Artois
• A la Nation Artésienne, sur la nécessité de réformer les États d'Artois. Nouvelle édition, considérablement augmentée de nouveaux faits, recueillis depuis la première
• Nouvel avis. La Nation Artésienne, Sur les doléances d'une communauté
• Lettre de M. Béhin, Curé d'Hersin, Coupigny, Député à l'Assemblée nationale de la ci-devant Province d'Artois... 1791
• Opinion d'un député (1), sur les conséquences qui pourroient résulter du décret rendu par l'Assemblée nationale, le 2 novembre 1789
• Discours sur l'utilité des sociétés patriotiques et populaires, sur la nécessité des les maintenir et de les multiplier par-tout, 1791
• Considérations sur la franchise des ports, et en particulier de celui de Dunkerque, par M. Francoville, 1790
• Réflexions sur la suppression de la Dime, par M. Lesergeant d'Isbergue, 1790

Sous l'apparence traditionnelle de volumes reliés à l'époque (avec un certain soin : reliure à l'oiseau) de textes divers ayant ou non une relation entre eux se révèle un ensemble plus que cohérent dans sa diversité et constitue apparemment avec l'intention d'un contemporain, d'établir un premier bilan de la Révolution et de l'envol révolutionnaire.

Il est évident que cette suite logique commence par la première impression de Versailles des discours prononcés à l'Assemblée des notables dont celui du Roi, suivi de la Lettre à Lacretelle. Le premier volume est pratiquement consacré aux États-Généraux et à ses premières suites avec le Livre Rouge complété par une première addition. La deuxième partie du volume contient une édition de Saint-Omer de la Constitution de 1791 avec l'acceptation du Roi ainsi que des rapports sur la situation militaire dont ceux de Carnot le jeune (première réflexions du futur organisateur de la victoire).

Le second volume concerne l'essor de la pensée démocratique de la Révolution, surtout sous l'influence de Robespierre. Il contient non seulement la "Lettre de M. de Robespierre à M. De Beaumets" mais aussi le célébrissime appel : "A la nation Artésienne sur la nécessité de réformer les États d'Artois". Est présente également, et logiquement, dans ce volume une des premières occurrences des revendications des femmes à la citoyenneté : "Requête des Femmes pour leur admission aux États-Généraux ; à Messieurs composant l'Assemblée des Notables" ; on pourrait être surpris qu'un texte incomplet ait été ajouté à c ette collection dans ce recueil mais quelques mots écrits à l'époque sur la dernière page résolvent ce mystère. En effet, ce pamphlet devait être tellement rare que la personne qui l'a fait relier a écrit : "on regrette bien les quelques pages qui manquent".

La cohérence de la pensée politique présente dans tout le recueil est renforcé lorsque l'on cite également le "Discours sur l'utilité des sociétés patriotiques et populaires" de Brissot, les "Considérations sur la franchise des ports" par Francoville, et plusieurs textes considérant les intérêts de l'Artois.
Référence librairie 361

Maximilien François Marie Isidore de ROBESPIERRE

Maximilien François Marie Isidore de ROBESPIERRE

6 mai 1758 (Arras) - 28 juillet 1794 (guillotiné à Paris)
Avocat et homme politique.

Souhaitez-vous en savoir plus ?

Autres références de la collection 1786 - June 1789

Agonie de Madame de P*** : son acte de contrition, et son rétablissement par le moyen du vinaigre des quatre voleurs. Distillé par G***

Agonie de Madame de P*** : son acte de contrition, …

95 €

Consulter
Avis d'un Champenois.

Avis d'un Champenois.

110 €

Consulter
Cahier des doléances de l’ordre de la noblesse de la sénéchaussée d’Annonay

Cahier des doléances de l’ordre de la noblesse de la …

1,200 €

Consulter
Cahier des doléances, pétitions et vue patriotiques que les habitans de la paroisse de Clamart-sous-Meudon Ont établi & arrêté dans leur Assemblée Générale du 14 avril 1789

Cahier des doléances, pétitions et vue patriotiques que les habitans …

95 €

Consulter
Cahier des pauvres. Ce qui, pour toutes les classes de Lecteurs signifie : Un peu de pain est la vie des pauvres, celui qui le leur ôte est homicide. Celui qui leur arrache le pain qu'ils ont gagné par leur sueur, est comme celui qui assassine son prochain. C'est ainsi que la cupidité fabrique les..

Cahier des pauvres. Ce qui, pour toutes les classes de …

1,250 €

Consulter