Récit présenté à Monseigneur de Calonne, Ministre d'État, controleur-général des finances, par Me Martin de Mariveaux, avocat au Parlement de Paris : le vingt octobre mil sept cent quatrevingt-six.

Récit présenté à Monseigneur de Calonne, Ministre d'État, controleur-général des finances, par Me Martin de Mariveaux, avocat au Parlement de Paris : le vingt octobre mil sept cent quatrevingt-six.

Livre ancien

450 €

Description

In-8, broché, tel que paru, S.l.n.d. (1786 ?), 76 pp. + 2 ffnch

Commentaire

Même si l'indication en première page parait exagérée compte tenu de la présence en institutions de ce texte, sa rareté est réelle et cet exemplaire a appartenu à la bibliothèque du duc de Luynes, comme l'indique le classement en première page.
Le ton et le fond revendicateur ont probablement fait passer l'auteur, même à l'époque, comme ce que Blavier appellera plus tard les fous littéraires.
Le frontispice lui-même montrant une ruche sur un socle orné de fleurs de lys et entouré d'abeilles en pleine activité utilise un symbole qui sera repris dans l'ère napoléonienne.
Référence librairie 644

Jacques-Claude MARTIN DE MARIVEAUX

Veuillez nous contacter...

Souhaitez-vous en savoir plus ?

Autres références de la collection 1786 - June 1789

Agonie de Madame de P*** : son acte de contrition, et son rétablissement par le moyen du vinaigre des quatre voleurs. Distillé par G***

Agonie de Madame de P*** : son acte de contrition, …

95 €

Consulter
Avis d'un Champenois.

Avis d'un Champenois.

110 €

Consulter
Cahier des doléances de l’ordre de la noblesse de la sénéchaussée d’Annonay

Cahier des doléances de l’ordre de la noblesse de la …

1,200 €

Consulter
Cahier des doléances, pétitions et vue patriotiques que les habitans de la paroisse de Clamart-sous-Meudon Ont établi & arrêté dans leur Assemblée Générale du 14 avril 1789

Cahier des doléances, pétitions et vue patriotiques que les habitans …

95 €

Consulter
Cahier des pauvres. Ce qui, pour toutes les classes de Lecteurs signifie : Un peu de pain est la vie des pauvres, celui qui le leur ôte est homicide. Celui qui leur arrache le pain qu'ils ont gagné par leur sueur, est comme celui qui assassine son prochain. C'est ainsi que la cupidité fabrique les..

Cahier des pauvres. Ce qui, pour toutes les classes de …

1,250 €

Consulter